//
Vous lisez ...
Internet & Liberté et autres trucs infämes

L’épuration numérique est en marche …

Bonjour,

 

« Internet sera aseptisé et civilisé », foi de major. Ce sera donc bientôt au tour d’autres pays de suivre le mouvement allemand. Grooveshark n’existe plus outre-Rhin. Même Youtube et Dailymotion ont eu peur et ont retiré des contenus en milieu d’année dernière. Dixit La Gazette de Berlin.

Et pour organiser tout cela, on vote des lois dont personne n’a entendu parlé, loi qui seront appliquées par des polices privées avec comme auxiliaire d’agent de police votre FAI.  Et je peux vous garantir que votre Fournisseur d’Accès à Internet fera son Boulot. Non par zèle, mais pour éviter de payer l’amende salée que les polices privées ( majors ) pourraient lui infliger en cas de manquement à son devoir et manquement à la protection de la culture.

Foi de major, « La culture doit se payer ». A première vue, ceci n’est pas monnayable.  Elle ne doit être disponible qu’ à ceux qui peuvent payer, acheter.

Avec SOPA/PIPA/LOPPSI/HADOPI/ACTA tout ceci est en marche.

 

C’est pour qui ? C’est pour quoi ?

Pour défendre les intérêts de sociétés privées et tout cela avec de l’argent public, c’est à dire nos impôts.

Ne prenons que Hadopi, en 2 ans, cela nous a déjà coûtée 12 millions d’Euros -chiffre du ministère de la culture, perso j’avais lu sur le net, mais je sais plus où, 57 millions- alors comme pour une manif coupons la poire en 2. (12 + 57): 2 = 34.5 M d’Euros soit 226 millions de Francs en 2 ans. Cela fait cher le kilo de poire et tout cela pour protéger des intérêts privés.

Quand toutes ces lois seront appliquées, l’argent dépensé pour protéger la culture sera plus élevé que celui investi pour nous offrir une alternative digne de ce nom. Il serait temps de revoir tout le système basé sur le droit d’auteur qui, justement avec Internet, n’est plus adapté. Sinon le piratage reprendra de plus bel et on nous inventera encore une loi.

Quel naïf je fais, moi qui ai toujours pensé qu’une loi devait protéger les intérêts publics et non privés; devait protéger les intérêts du plus grand nombre et non ceux d’une castre.

Avec ces nouveaux textes nous aurons le devoir de fermer nos gueules et le droit pour se cultiver , de participer aux journées du patrimoine … elles sont encore gratuites pour le moment.

Là je ne vous parle que de culture, mais certaines de ces lois sont plus pernicieuses qui n’y paraît. SOPA/PIPA vous connaissez on en a largement parlé ici et ailleurs et malgré cela en échangeant avec des amis voilà leurs réponses:

 » Ces lois sont pour les américains pas pour nous. On est déjà assez dans la merde avec les notres ». On peut lire exactement la même choses sur le net.

C’est méconnaître l’histoire de l’ ICANN. pour faire simple:

Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN, en français, la Société pour l’attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet) est une autorité de régulation de l’Internet. C’est une société de droit californien à but non lucratif contrôlant l’accès à tout domaine virtuel, qu’il soit générique ou national. L’ICANN relève en dernière instance du département américain du Commerce.

Donc tout ce que vous pourrez écrire sur un site .com ou .info en premier niveau ou .fr en second pourra être censuré. En plus simple le gouvernement américain a tout verrouillé pour mieux nous contrôler sur la toile. Et les 39 pays ayant signés l’ACTA en font autant …

Nous avons le devoir de réagir pour préserver le net et avoir le droit de rester libre.

Libre de parler, caricaturer,  critiquer, échanger, écouter … et tout cela dans le respect de l’autre et non d’une minorité, qui a autant le droit d’être respectée sauf quand elle essaie de me censurer pour m’avoir à sa botte.

Réagissons, il n’est pas trop tard … l’eau n’est pas encore trop chaude pour être fatigué:

« Imaginez une marmite remplie d’eau froide dans laquelle nage tranquillement une grenouille. Le feu est allumé sous la marmite, l’eau chauffe doucement. Elle est bientôt tiède. La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue à nager. La température continue à grimper. L’eau est maintenant chaude. C’est un peu plus que n’apprécie la grenouille, ça la fatigue un peu, mais elle ne s’affole pas pour autant.
L’eau est cette fois vraiment chaude. La grenouille commence à trouver cela désagréable, mais elle s’est affaiblie, alors elle supporte et ne fait rien. La température continue à monter jusqu ‘au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir, sans jamais avoir fait quelque chose pour s’extraire de la marmite.
Si la même grenouille avait été plongée directement dans l’eau à 50°, elle aurait immédiatement donné le coup de patte adéquat qui l’aurait éjectée aussitôt de la marmite…
Cette expérience montre que, lorsqu’un changement s’effectue d’une manière suffisamment lente, il échappe à la conscience et ne suscite la plupart du temps aucune réaction, aucune opposition, aucune révolte. »

 

A méditer …

 

Siap

 

 

 

 

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :