//
Vous lisez ...
Ubuntrucs

Les drones de combat américains basculent sous Linux

Salut les Trucqueurs,

En septembre dernier le système de contrôle des drones de combat MQ-1 Predator et MQ-9 Reaper a été infecté par un virus. C’est un sujet ultra-sensible puisque ces drones n’effectuent pas seulement des missions de surveillance mais aussi des missions de combat en larguant des bombes ou des missiles.

Coïncidence ou planification de longue date, il semble en tout cas que, depuis cette infection, une partie du système de contrôle de ces drones est passé sous Linux alors qu’il était auparavant sous Windows.

En septembre dernier, un malware a été détecté sur la base de Creech et les ordinateurs infectés étaient ceux qui prenaient en charge le système de gestion des drones (ground control system). L’armée américaine a minimisé l’incident en expliquant que le système de gestion des vols (flight control system) n’avait pas été affecté puisqu’il est complètement découplé du ground control system. Toutefois, même si le contrôle de la trajectoire du vol est resté inviolé, le ground control system est quand même une pièce critique de l’infrastructure puisqu’il gère tout simplement les senseurs et l’armement de la machine.

Il semble que le malware se soit propagé via des disques externes USB qui sont utilisés quotidiennement pour transférer les informations cartographiques ou les vidéos issues des senseurs d’une console à l’autre. Le logiciel malveillant était conçu pour enregistrer les mots de passe (credential stealer) et il fonctionnait sous Windows XP :

The malware was detected on a stand-alone mission support network using a Windows-based operating system.

La nouvelle version du système de gestion des drones (version Block 30) est décrite comme ayant opéré un basculement vers Linux à la place de Windows XP. Ce changement d’architecture est sans doute à mettre en relation avec le contrat de 13,7 millions de dollars accordé à General Atomics, le constructeur des deux types de drones, pour créer une nouvelle génération de station de contrôle basée sur Linux.

De façon générale, on constate une utilisation de plus en plus répandue de Linux au sein des forces armées américaines. Au début le système libre était relégué dans des domaines annexes non critiques mais cela évolue rapidement. Par exemple en 2008 c’est tout le système de gestion des destroyers lance-missiles Aegis qui a basculé vers une version temps réel de Linux (RedHawk Linux, compatible avec RedHat).

The move to the Aegis Open Architecture (AOA) platform is expected to extend the life of the Aegis Weapon System and enable increased interoperability, cost savings, and more frequent and easier technology insertions.

Il semble bien qu’il s’agisse d’une tendance de fond et que les systèmes basés sur Linux sont maintenant considérés comme plus sûrs et plus adaptables que leurs concurrents traditionnels.

 

Source

Siap

 

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :